Énergie

Vous êtes ici : Accueil » Énergie » Solaire : quand la science rattrape la fiction

Solaire : quand la science rattrape la fiction

_MG_8758Un satellite capable de transmettre l’énergie du soleil sur la Terre par laser infrarouge : après deux ans de travail, Astrium, filiale d’EADS, dévoile son projet et lance un appel aux investisseurs.

« Nous savons désormais produire un laser capable d’acheminer, d’un satellite à la Terre, l’énergie solaire. » Responsable du projet, Robert Lainé, directeur technique et innovation chez Astrium, est très enthousiaste. « Nous proposons une technologie au point, apte à fournir une énergie renouvelable, continue et sans emprise sur les terres », rappelle l’ingénieur spatial qui travaille dans les étoiles depuis 1970. Il a eu des responsabilités majeures à l’Agence Spatiale Européenne (ESA), dont les vols habités avec le programme ATV, le cargo de l’espace européen destiné à la station spatiale internationale.
Si la technologie du laser a été retenue par Astrium, c’est en raison des incertitudes sanitaires liées à celle des micro-ondes, piste approfondie par le Japon. « Ils nous ont approchés, pour un partenariat sur le laser. Les Etats-Unis poursuivent, eux, les deux pistes en parallèle. » Avantages du laser : l’existence de normes internationales sur lesquelles l’équipe d’Astrium a pu baser ses travaux et cibler la longueur d’onde du laser, établie à 1,5 micron.

OU
OU

Commentaires