International

Vous êtes ici : Accueil » International » Mission humanitaire : apporter l’eau

Mission humanitaire : apporter l’eau

Mission-humanitaire---apprter-l’eau-1En décembre 1980, Alain Boinet traverse clandestinement la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan. C’est la première mission humanitaire de la future ONG Solidarités International, dont le coeur d’action est l’accès à l’eau et à l’assainissement.

Avec des groupes de moudjahidines, la clandestinité est alors le seul moyen d’entrer et d’accéder aux populations. Celui qui avait étudié la philosophie, puis les relations internationales et les conflits, partait « avec ses principes et ses pratiques humanitaires » pour aider les civils sous les bombardements et les offensives terrestres de la Guerre Froide. C’est l’époque d’Action contre la Faim et de Médecins sans Frontières, des associations qui s’affranchissent des autorisations étatiques pour franchir les frontières. « C’était révolutionnaire ! Nous passions pour des idéalistes, des aventuriers, nous n’avions aucun financement institutionnel », se souvient Alain Boinet. Progressivement, ces actions illégales sont devenues la norme : légitimées par la « non assistance de personnes en danger », elles ont modifié le champ lexical des relations internationales, introduisant à l’ONU le droit d’ingérence puis le devoir d’assistance.

OU
OU

Commentaires