Environnement

Vous êtes ici : Accueil » Environnement » L’environnement, suspect n°1 ?

L’environnement, suspect n°1 ?

En France, l’incidence du cancer a augmenté de 60% entre 1978 et 2000, pour atteindre 365 000 nouveaux cas en 2011 . Première cause de mortalité hexagonale, le cancer soulève beaucoup de questions, dont celle de ses origines, sa progression restant en partie inexpliquée. Quelle est la part liée aux expositions environnementales ?

L’environnement pourrait engendrer 0,5% à 90% des cancers, selon les études et les facteurs pris en compte. Vaste fourchette créant de nombreuses polémiques : il faudrait déjà définir ce qu’est un facteur environnemental ! Si les risques liés au mode de vie (tabac, alcool, activité physique,…), aux expositions professionnelles (arsenic, amiante, etc.) et au vieillissement de la population restent indubitables, il est difficile d’analyser les liens entre certains cancers et l’environnement. Pourtant, l’acuité de cette question croît : face aux menaces brandies par certains, aux négations rapides avancées par d’autres, le citoyen demande aux pouvoirs publics et à la recherche de le protéger. « Les cancers représentent désormais la deuxième cause de mortalité chez les enfants dans les pays développés, surtout des leucémies », rappelle David Christiani, professeur de médecine à Harvard, lors du colloque « Cancer et Expositions environnementales » organisé par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES).

OU
OU

Commentaires