Vous êtes ici : Accueil » Réflexions » Chroniqueurs

Chroniqueurs

L’écologie politique, une tragédie

Chaque matin, peu avant six heures, j’écoute, sur France-Info, Olivier de Lagarde qui reçoit et interroge l’invité du jour. Avec la curiosité intelligente qui est la sienne, il cherche à connaître ce que ferait le dit invité, si d’aventure il accédait en mai prochain à la magistrature suprême. Le titre de l’émission est en effet « Moi, Président… ». Première et intéressante constatation, ...
Lire l’article »

Escande : candidat à la présidence

JP ESCANDE

Comme l’on vit dans un monde de fous, je tiens à me mettre à l’unisson. D’où les propos sans queue ni tête qui vont suivre. J’ai une excuse. Je me prépare à être candidat au mois d’Avril. Alors, je m’entraîne. Cela est arrivé souvent, dans le cours de l’aventure humaine, que des quantités d’individus aient, ensemble complètement perdu la boussole. Généralement, cela s’est ...
Lire l’article »

Le chef a dit

JP ESCANDE

Le Chef a dit : « Ça va mieux ». Et aux flatteurs d’applaudir. La bonne nouvelle, c’est qu’en l’occurrence, les flatteurs ont, sans doute raison. Oui, ça va mieux. Un autre corrézien, moins au fait des affaires supérieures, mais au regard assez clair et sainement posé sur le monde alentour, me disait pour sa part : « Tu la vois où, la ...
Lire l’article »

L’innovation locale au service de l’économie verte

christian-brodhag

Le terme d’économie verte recouvre l’activité économique qui envisage à la fois l’amélioration du bien-être humain et de l’équité sociale tout en réduisant de manière significative les impacts, les risques environnementaux et la pénurie de ressources. De façon concrète elle protège et rétablit les services écosystémiques rendus par l’eau, les sols, la biodiversité et développe les énergies et les ressources renouvelables. Elle doit ...
Lire l’article »

Et si l’économie circulaire était un jeu ?

rubik-def

  L’économie circulaire qui valorise les ressources et les savoirs – faire locaux représente une opportunité. Mais, comment peut – on mieux intégrer sa dimension économique dans le développement local ? Car, malgré les louables intentions et les expériences qui se multiplient on a souvent du mal à entrer dans le concret. Aujourd’hui, de nouvelles méthodes privilégient l’implication des acteurs en proposant une ...
Lire l’article »

S’interroger sur la “crise d’intelligence”

JP ESCANDE

Tu comprends, me disait mon père, pendant les Trente glorieuses, tous mes concurrents ont fait faillite ou fermé leur affaire. Moi, j’ai énormément développé la mienne. Ce n’est pas parce que j’avais combattu et abattu mes concurrents, c’est tout simplement parce que, eux ont continué à faire un métier qui n’existait plus. Ce qu’il y a d’intéressant c’est que quelques décennies plus tôt, ...
Lire l’article »

ECOLOGIE URBAINE : POUMONS VERTS OU ENFUMAGE ?

Jean-Paul Escande

L’écologie urbaine a, du point de vue de la santé publique directe, beaucoup plus d’importance que l’écologie agreste. Réussir les villes c’est essentiel, n’est-ce pas, pour maintenir au top de leur forme des citoyens soumis tout de même à pas mal de stress. Alors, comment donc s’y prennent nos édiles élus, lorsque de vastes terrains se libèrent, pour les convertir au moins en ...
Lire l’article »

L’INNOVATION sauvera-t-elle le climat ?

GRENETIER-(2)

Bien des incertitudes demeurent sur la possibilité réelle d’atteindre les objectifs ambitieux adoptés lors de la COP21. Elles sont liées essentiellement aux engagements des Etats à contribuer aux réductions d’émission de gaz à effet de serre et à la réalité des financements promis pour accompagner les pays en développement. On mise beaucoup sur les opérateurs du monde des affaires et de l’industrie et ...
Lire l’article »

L’AGENDA DES SOLUTIONS ou l’économie réelle

christian-brodhag

La COP21 fixe un objectif de limitation de la hausse moyenne « nettement » en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels et demande à poursuivre l’action pour atteindre un objectif de 1,5°C. La somme des engagements des pays (contributions déterminées au niveau national) communiqués avant la conférence ne permet que de limiter les émissions à 55 gigatonnes de CO2 en 2030, ...
Lire l’article »

COURTISER LA TERRE

Jean-Paul Escande

Mais il est bien loin le temps des cerises, du gai rossignol du merle moqueur… Celui de la COP21 aussi dirait-on. Avez-vous rencontré beaucoup de monde qui vous ai, depuis la fin novembre, tenu un discours de combat en vous demandant de suivre son exemple de sacrifice personnel consenti à la grandeur de la cause environnementale ? Je crains que non. Les réactions ...
Lire l’article »