Agriculture

Vous êtes ici : Accueil » Agriculture » “5 fruits et légumes par jour” en coulisses

“5 fruits et légumes par jour” en coulisses

Une fête des radis à Oaxaca, un festival de l’ail à Toronto. Pourquoi pas une Semaine des Fruits et Légumes Frais en France ?

C’est une façon de rappeler que les recommandations du Programme National Nutrition Santé, et son précepte « 5 fruits et légumes par jour », n’ont pas eu le succès escompté, les Français consommant en réalité, en moyenne, à peine plus d’une portion de fruit ou légume par jour. Car finalement, si l’on a retenu de cette campagne son intonation despotique, nous sommes moins avertis des raisons qui justifient ce chiffre… D’où une tendance générale à minimiser ces produits dans notre alimentation.

C’est ce que le nouveau partenariat entre BASF et Légumes de France s’efforce de renverser, en développant une initiative commune : Kids’ Lab. Un programme d’expérimentation destiné aux enfants de 6 à 12 ans, qui a déjà conquis près de 100 000 enfants dans 30 pays du monde et qui arrive tout juste en France. Le Cours Alexandre Dumas à Montfermeil, en Seine- Saint-Denis, s’est lancé pour la première fois dans ce projet de réconciliation entre les enfants et les légumes, à travers l’excitation de la découverte scientifique. L’école, qui accueille une centaine d’élèves venus de banlieues difficiles, s’est engagée à développer une pédagogie plus ludique, un éveil double au raisonnement scientifique et à l’équilibre alimentaire.

Des expériences en condition réelle sont organisées : les blouses, les lunettes de protection contre les substances nocives, les tubes à essais et les béchers sont bien là, mais la soude ou le méthanol sont remplacés par… du jus de tomate. A l’aide d’une pipette, les élèves versent quelques gouttes du réactif fraichement pressé dans une solution d’amidon : plus le mélange s’éclaircit rapidement, plus le légume pressé contient de vitamine C.

D’autres formats de « Lab » ont été conçus pour sensibiliser les enfants à leur alimentation, dans l’espoir que parler aux jeunes consommateurs puisse garantir une consommation en légumes davantage équilibrée pour l’ensemble de la population.

Pour Jacques Rouchaussé, actuel directeur de Légumes de France, les maraîchers ne doivent pas être « que des producteurs de légumes, mais aussi des communicants, des relais d’information. C’est le meilleur moyen de rattraper notre retard. »

Albéric de Serrant, directeur de l’École de Montfermeil renchérit, citant un proverbe chinois : « Je plante du blé si je veux vivre un an ; je plante un arbre si je veux vivre 10 ans. Mais j’instruis les hommes si je veux vivre 100 ans. » ■

Que faut-il donc savoir de si important sur les bienfaits des légumes ?
Pauvres en calories mais riches en fibres, vitamines, minéraux et micronutriments antioxydants, ces produits réduisent les risques d’infarctus, d’hypertension, d’accidents vasculaires cérébraux, et de nombreux cancers, lorsqu’ils sont consommés quotidiennement.

Commentaires